Du 8 au 10 mars, 12 animateurs et animatrices socio-éducatifs venues d’Italie, de France, de Grèce, du Luxembourg, et d’Espagne ont participé à une formation destinée à faciliter la prise en main et optimiser la diffusion de la mallette pédagogique “Questions de Migrations”. 

Ces kits vous seront présentés en ligne le 9 avril. Les inscriptions sont ouvertes – in english please !

 

Pendant 2 ans,  les partenaires associatifs et académiques du projet Erasmus + “Questions de Migrations” ont co-conçu 5 kits pédagogiques destinés à mieux comprendre les politiques migratoires européennes. La mallette étant terminée et déjà testée auprès de 363 jeunes européen·nes,  il s’agissait désormais d’en faciliter la prise en main afin de répondre à un impératif partagé :  optimiser sa diffusion en Europe.

Pourquoi ? Parce qu’en France et en Europe, des discours d’élites politiques et de médias de grande diffusion passent outre les résultats de la recherche sur les migrations et nourrissent des discours de haine à l’égard de la figure de l’immigré, en contradiction avec les valeurs de diversité et d’inclusion de l’UE. Les acteurs européens du secteur socio-éducatif le constatent au quotidien, il y a un besoin clair d’éducation et de sensibilisation aux réels enjeux migratoires à mener auprès du grand public, des médias, et des décideurs politiques. A l’heure actuelle néanmoins, l’éducation aux migrations est une niche que peu connaissent mais l’agenda des prochaines élections européennes nécessite qu’elle soit démocratisée.

Ainsi, la petite ville de Esch-sur-Alzette au Luxembourg, à quelques kilomètres de la frontière française, a réuni pendant trois jours 12 participant·es issu·es de milieux professionnels différents: étudiant·es en droit bénévoles auprès d’associations travaillant pour l’intégration des personnes migrantes dans leurs sociétés, professionnel·les du plaidoyer, éducateurs socio-éducatifs, étudiant·es en sciences sociales, professeur·es en collège etc.. Tous et toutes, déjà fortement engagé·es ou concerné•es par la question des migrations, ont souhaité participer à cette formation afin d’élargir leurs champs d’action et de s’outiller afin de pouvoir accompagner les jeunesses dans les enjeux européens actuels.

 

 

 

 

Le déroulé de la formation avait comme objectifs de leur permettre de s’approprier :

  • la démarche du projet : à la croisée de réseaux de chercheurs et de réseaux associatifs européens
  • le contenu pédagogique et thématique des 5 kits pédagogiques constitutifs de la mallette pédagogique

En complément, les participants ont été nourri de l’expertise thématique de Amalia Gilodi, spécialiste des politiques migratoires européennes et chercheuse à l’Université du Luxembourg. Elle a permis aux participants d’approfondir et renforcer leur maîtrise des enjeux et s’inscrit dans la démarche globale du programme d’éducation aux migration initié par e-graine qui s’emploie à décloisonner les savoirs académiques pour renforcer le pouvoir d’agir des citoyens.

La montée en compétences de professionnels se couple avec un volet citoyen et militant. A titre d’exemple, e-graine Nouvelle-Aquitaine, propose à de jeunes militants : des  soirées citoyennes animées à l’appui de la mallette pédagogique. En (re)découvrant des sujets comme la procédure de Dublin, la Convention de Génève et des termes juridiques sur la politique d’asile en France et en Europe, ces espaces de débats ont permis aux participants d’exprimer leur rapport à la citoyenneté européenne et de croiser leurs regards sur un sujet complexe comme le fonctionnement de l’UE.

« Un moment chouette qui lie jeu, réflexion et engagement », témoignait Faidra Drakonaki, animatrice et référente du programme d’éducation aux migrations à la fin de l’atelier.

Ainsi, bien que les acteurs s’accordent à dire que les enjeux européens peinent à trouver leur public citoyen, les premières exploitations de la mallette pédagogique sont prometteuses ! La pédagogie active, qui part des représentations de chacun, permet de décomplexer les participants face à la complexité d’un sujet.

Ainsi “même” sur des enjeux européens, nos publics se sont révélés curieux et demandeurs de pouvoir approfondir les connaissances qui leur étaient proposées.

Cet enjeu sociétal est particulièrement fort alors que le calendrier électoral européen s’accélère. Si vous aussi vous souhaitez vous emparer de cette mallette, les partenaires du projet Questions de Migrations donnent rendez-vous en ligne le 9 avril de 17.30h à 19.30h CEST à la jeunesse pour participer à un atelier en ligne : formulaire d’inscription ici.